Cette année, nous sommes à nouveau le sponsor enthousiaste de Formula Electric Belgium : un projet dans lequel des étudiants en ingénierie du monde entier s'affrontent pour concevoir, construire et finalement piloter la meilleure voiture de course électrique. Le prix ? Un beau trophée, mais surtout beaucoup de connaissances supplémentaires et de nouvelles amitiés !

L'équipe Formula Electric Belgium, composée de 48 étudiants, construit sa 13e voiture cette année. À quoi ressemble l'équipe et où en est la construction de la voiture ? 

Dans cette série, nous laissons la parole à Remko (team manager), Wouter (electronics team), Simon (vehicle dynamics), Felix (vehicle dynamics), Karel (aerodynamics) et Ward (équipe composites). Ils aiment nous partager leurs expériences au sein de l'équipe Formula Electric Belgium !

Wouter, electronics team at formula electric belgium.
Wouter, electronics team at formula electric belgium.

pas tout à fait prêt pour le marché du travail.

“L'année dernière, j'ai obtenu un diplôme d'ingénieur industriel”, dit Wouter. “Mais à ce moment-là, je ne me sentais pas prêt à 100 % pour le marché du travail. J'avais déjà fait des jobs d'étudiant qui étaient orientés dans le sens de mes études, mais je sentais qu'il manquait encore quelque chose. C'est alors que j'ai découvert Formula Electric : l'escale idéale entre mes études et le marché du travail !”

“Je cherchais surtout à acquérir une expérience pratique supplémentaire. J'aime faire des choses tangibles. Et c'est ainsi que je suis rentré dans mon rôle d'ingénieur basse tension dans l'équipe électronique de Formula Electric Belgium.”

la meilleure équipe ? sans aucun doute l’équipe électronique.

Wouter : “Il y a 2 autres membres dans mon équipe : l'ingénieur en chef et l'ingénieur haute tension. L'ingénieur en chef garde la vue d'ensemble de nos tâches, passe les commandes et est en contact avec tous les principaux fournisseurs. L'ingénieur haute tension est responsable de la batterie de la voiture.”

“En tant qu'ingénieur basse tension, je suis responsable de tous les systèmes de la voiture qui fonctionnent en basse tension : pensez au tableau de bord, aux nœuds de capteurs, au câblage …”

“Dans le cadre de mon rôle, je porte beaucoup de responsabilités, mais j'ai aussi beaucoup de liberté”, poursuit Wouter. “Si je remarque qu'un certain processus doit être amélioré, je peux prendre la décision de mettre en œuvre cette amélioration. Pour autant que je puisse défendre mes raisons et montrer de bons résultats intermédiaires. Pour moi, c'est une façon très agréable de travailler.”

“Je suis heureux d'avoir atterri dans l'équipe électronique, car je crois fermement que c'est le meilleur département de toute l'équipe de Formula Electric”, s'amuse Wouter.

Je cherchais surtout à acquérir une expérience pratique supplémentaire. Et c'est ainsi que je suis rentré dans mon rôle d'ingénieur basse tension dans l'équipe électronique de Formula Electric Belgium.

wouter van rompaey
ingénieur basse tension, formula electric belgium

des cours de STEM, un peu adaptés.

“Un autre objectif de notre équipe est de donner des cours de STEM aux écoles secondaires”, explique Wouter. “De cette manière, nous voulons faire découvrir aux étudiants le monde merveilleux de l'ingénierie.”

“Les années précédentes, notre package STEM consistait toujours en une leçon d'une heure et demie : c’était un peu sec. Cette année, nous avons souhaité changer cela - notre objectif était de rendre les étudiants au moins aussi enthousiastes que nous à l'égard de l'ingénierie !”

“Chaque département a donc proposé une expérimentation de 10 à 15 minutes, qui montre clairement ce qu'il fait. Nous faisons une brève présentation de Formula Electric Belgium, puis nous laissons les élèves se mettre au travail en effectuant eux-mêmes les six différents tests. Ainsi, ils apprennent de manière pratique comment est construite une voiture de course électrique. Les premiers essais ont été un grand succès !”

Wouter, electronics team at formula electric belgium.
Wouter, electronics team at formula electric belgium.

appuyer sur l’accélérateur pour la première fois.

Wouter : “Le semestre dernier, j'étais surtout assis à mon bureau pour concevoir les circuits imprimés. Le premier semestre est généralement un semestre de réunions et de planification. Maintenant que le deuxième semestre commence, nous pouvons commencer avec la partie pratique. Vous verrez désormais que nos bureaux sont vides et que l'atelier est plein. Tout le monde est sur le pont pour assembler efficacement la voiture !”

“Mes circuits imprimés sont entrés en production, et nous recevons également beaucoup d'autres matériaux. L'assemblage va donc commencer !”

“Je me réjouis déjà du moment où nous pourrons appuyer pour la première fois sur l'accélérateur de notre voiture et entendre le bruit des moteurs. C'est la cerise sur le gâteau : voir que ce que j'ai créé fonctionne effectivement !”

“Voilà le conseil que je voudrais donner à tous les futurs étudiants de Formula Electric : continuez, même si vous êtes confrontés à un problème que vous ne comprenez pas. Vous ne pouvez pas construire une voiture de course en 10 minutes dans un hangar dans votre jardin - mais vous avez toute une équipe et vos études sur lesquelles vous pouvez vous appuyer, alors continuez à penser de manière créative et n'abandonnez pas !”

voulez-vous participer à la formula electric belgium ?

postulez ici