Rust est un langage de programmation relativement jeune, mais il a la faveur d'entreprises telles qu'Amazon, Facebook et Google depuis un certain temps. Ils écrivent leur code (en partie) en Rust, disant adieu au C et au C++. 

Récemment, il est apparu que Rust gagne également en popularité auprès d'autres grands acteurs. Cela inclut Mark Russinovich, CTO chez Microsoft. Sur Twitter, il a appelé à ne plus lancer de nouveaux projets en C ou C++ parce que ces langages sont dépassés et à utiliser Rust à la place.

Linus Torvalds, créateur du système d'exploitation Linux, a également attiré l'attention de la communauté technologique. Il a annoncé au monde entier que le C sera rejoint par Rust comme langage de développement dans le Linux kernel. Et c'est remarquable - surtout quand on sait que le C++ n'a jamais réussi à y être utilisé comme langage de programmation.

Encore une fois, cela donne matière à discussion. Peut-on s'attendre à une (r)évolution ? Nous avons demandé à Devon Kerkhove, l'un de nos embedded software developers.

Devon : “Je suis tout à fait d'accord avec Mark Russinovich quand il dit que le C et le C++ sont devenus des langages de programmation obsolètes. Lorsque j'ai commencé à développer, j'ai écrit mon code en C. Je me suis vite demandé si c'était vraiment le meilleur dont nous disposions après toutes ces années de développement de logiciels. J'ai donc commencé à me plonger dans Rust, et une chose est sûre : je préfère ne pas revenir au C.”

résoudre les problèmes que nous avons causés nous-mêmes.

“Rust a une courbe d'apprentissage abrupte. Tout à coup, j'ai dû prendre en compte de nouveaux concepts, et au début, c'était parfois frustrant”, déclare Devon. “Heureusement, il existe un grand nombre de best practices qui vous guident dans votre processus d'apprentissage. Je suis donc également convaincu que les (jeunes) développeurs seront de plus en plus enclins à écrire leur code en Rust.”

Devon : “Plus je travaille avec Rust, plus je me rends compte que c’est tout à fait le meilleur langage. Pour donner un exemple : lorsque je développais en C, je perdais énormément de temps à intégrer le code d'autres personnes dans le mien. En fait, ce processus prend tellement de temps que de nombreux développeurs trouvent plus facile de réécrire eux-mêmes tout le code. Et c’est un peu fou, n'est-ce pas ?”

“En C++, ce processus était déjà un peu mieux, mais il prenait encore du temps. En Rust, il me faut que 2 secondes pour intégrer un code existant dans le mien, car tout est standardisé. Si mon projet se compile sans messages d'erreur, je suis sûr à 100 % que le code existant est exempt de bugs. Je suis donc beaucoup plus productif.”

À terme, le C et le C++ deviendront de langages obsolètes, et donc moins attrayants pour les jeunes développeurs. Les établissements d'enseignement ne peuvent ignorer cette évolution et doivent inclure Rust dans le programme d'études.

devon kerkhove
project manager & embedded software developer

“Pour moi, le plus grand avantage de Rust est certainement la garantie de sécurité. En C, je dois souvent résoudre des problèmes que j’ai moi-même causés.”

“De nombreux bugs en C et C++ ne sont plus rencontrés dans Rust. En effet, dans Rust, vous êtes obligé de suivre certaines règles de codage. Si vous ne le faites pas, vous recevez automatiquement un message d'erreur et êtes obligé de corriger votre erreur à ce moment-là. En C et C++, cette sécurité n'est pas intégrée, de sorte que les erreurs ne sont découvertes qu'au cours de la phase QA ou - pire encore et plus coûteux - lorsque le programme est déjà en cours d'exécution sur le terrain.”

toutes les entreprises doivent-elles sauter dans le train en marche ?

Devon : “Les signaux des grands acteurs sont là et sont également captés chez nous et dans nos pays voisins. L'Université technique de Delft, par exemple, inclura Rust dans son programme d'études à partir de la prochaine année universitaire, et j’espère que nos établissements d'enseignement suivront cet exemple. Cela signifierait alors que, dans quelques années, le premier grand groupe de développeurs Rust sera diplômé.”

“Rust est l'avenir, c'est clair pour moi. J'encourage donc les entreprises à commencer à réfléchir à ce que cette évolution vers Rust pourrait signifier pour elles. La réduction des coûts est un fait : je n'ai jamais été aussi productif et mon code est de très haute qualité. Les avantages sont donc clairs.”

“Il est vrai aujourd'hui que de nombreuses entreprises disposent déjà d'une base de code pour leurs projets en cours. Et tant que cela fonctionne, personne n'est naturellement enclin à tout changer. Dans le cas de nouveaux projets, où le code doit encore être écrit, les entreprises voient de plus en plus les avantages de Rust, et abandonnent pour la première fois le C et le C++. Le changement au sein du développement logiciel est bel et bien en train de se produire, et je suis heureux de pouvoir assister à cette évolution depuis la première ligne !”

à propos de l’auteur

devon kerkhove

project manager & embedded software developer

Contribuer chaque jour à la technologie (invisible) de demain, avec nos clients, voilà notre objectif. Mordu des embedded systems, désireux d'innover.