Cette année, nous sommes à nouveau le sponsor enthousiaste de Formula Electric Belgium : un projet dans lequel des étudiants en ingénierie du monde entier s'affrontent pour concevoir, construire et finalement piloter la meilleure voiture de course électrique. Le prix ? Un beau trophée, mais surtout beaucoup de connaissances supplémentaires et de nouvelles amitiés !

L'équipe Formula Electric Belgium, composée de 48 étudiants, construit sa 13e voiture cette année. À quoi ressemble l'équipe et où en est la construction de la voiture ? 

Dans cette série, nous laissons la parole à Remko (team manager), Wouter (electronics team), Simon (vehicle dynamics), Felix (vehicle dynamics), Karel (aerodynamics) et Ward (équipe composites). Ils aiment nous partager leurs expériences au sein de l'équipe Formula Electric Belgium !

First up : chef d’équipe Remko.

Remko, team manager at Formula Electric Belgium.
Remko, team manager at Formula Electric Belgium.

tout démonter et remonter.

“Depuis mon plus jeune âge, je m'intéresse à tout ce qui touche à la technologie”, déclare Remko. “J'ai toujours essayé de découvrir le fonctionnement de certaines pièces mécaniques. Disons que j'ai démonté beaucoup de machines et que je les ai ensuite (avec succès ou non) remontées”, dit-il en riant.

“C'est aussi la raison pour laquelle j'ai choisi le master en mechanical engineering : ici, la pratique prime sur la théorie. Le diplôme de postgraduation que je vais maintenant obtenir en participant à Formula Electric est, pour moi, la cerise sur le gâteau. Je suis sûr que l'année prochaine, j'aurai une longueur d'avance sur le marché du travail grâce à cette expérience !”

de l’équipe vehicle dynamics au chef d’équipe.

Remko : “Chez Formula Electric, chacun a le choix de suivre la formation en 1 ou 2 ans. J'ai choisi 2 ans, car ainsi je pouvais occuper à la fois un poste technique et un poste de direction. Je combine donc le postgraduate avec mes études de master."

“L'année dernière, je faisais partie de l'équipe vehicle dynamics. Il s'agissait donc d'un rôle technique, qui m'a permis d'avoir un bon aperçu de ce à quoi ressemble une année au sein de Formula Electric. Au cours de cette année, j'ai également acquis une grande expérience pratique en matière d'ingénierie.”

“Cette année, j'ai été choisi comme team manager”, poursuit Remko. “Mon rôle est double : tout d'abord, il m'incombe de fournir aux membres de l'équipe tous les outils nécessaires. Je dois donc suivre de près la planification, mais aussi gérer le tableau financier et garantir un bon environnement de travail. En outre, je veille à ce que l'équipe fonctionne ensemble comme une machine bien huilée, et que nous atteignions tous nos objectifs.”

“C'est une position assez abstraite. C'est à moi de faire en sorte que toutes les pièces du puzzle s'emboîtent et que chaque membre de l'équipe puisse utiliser ses talents de manière optimale. Alors que l'année dernière j'ai dû mettre en avant mes compétences techniques, je dois maintenant travailler sur mes soft skills !”

The Formula Electric Belgium team with their car.
The Formula Electric Belgium team with their car.

chaos ordonné.

“Une année chez Formula Electric peut être décrite comme un chaos ordonné", Remko fait un clin d'oeil. “Et c'est ma responsabilité de trouver l'ordre dans ce chaos…”

“Après les compétitions de l'année précédente, nous organisons d'abord un moment d'évaluation. Ensuite, nous nous asseyons avec l'équipe de l'année dernière, et nous discutons des points d'achoppement et des domaines à améliorer.”

“Une fois que nous les avons identifiés et trouvé un moyen de les résoudre, nous commençons la phase de conception. Cela prend environ la totalité du premier semestre.”

“Actuellement, nous sommes presque prêts de commencer la production, et c'est super cool ! Nous avons fait tous les plans et les avons envoyés à nos partenaires. Et puis nous pourrons tester la voiture pour la première fois : c'est ce que j'attends le plus ! Le sentiment que l'on éprouve lorsque l'on voit la voiture pour la première fois dans son intégralité, puis que l'on voie les roues rouler sur le tarmac... c’est un sentiment incroyable !”

“L'année dernière, cela a été encore plus loin que les essais : nous avons été autorisés à emmener notre voiture à trois compétitions différentes aux Pays-Bas, en République tchèque et en Hongrie. Comme cerise sur le gâteau, nous avons également gagné quelques prix. C’était une grande performance ! Je croise les doigts pour que nous y parvenions à nouveau cette année.”

Une année chez Formula Electric peut être décrite comme un chaos ordonné, et c'est ma responsabilité de trouver l'ordre dans ce chaos…

remko schippers
team manager chez formula electric belgium

les études de master passent parfois au second plan.

Remko : “Je suis également occupé à terminer mes études de master. Et c'est... un vrai défi. ;-)”

“Le travail chez Formula Electric ne s'arrête jamais. De plus, vous travaillez pour une équipe qui compte sur votre contribution. Ce qui rend la combinaison avec mon master assez intense. Et quand je dois faire des choix, j'ai tendance à donner la priorité à Formula Electric. Nous avons 9 mois pour faire rouler cette voiture - tout le reste viendra plus tard !”

“Heureusement, je suis quelqu'un qui aime les défis. Je vis d'adrénaline. Lorsque je regarde ce que j'ai accompli au cours des 18 derniers mois, je ressens automatiquement un énorme regain d'énergie. Et puis je sais que ces études de master se passeront bien aussi !”

Race cars lined up at a Formula Electric competition.
Race cars lined up at a Formula Electric competition.

Êtes-vous intéressé par d'autres histoires de l'équipe de Fomula Electric Belgium ? Alors gardez un œil sur notre blog, car Remko n'est pas le seul à aimer partager ses expériences avec nous !

voulez-vous participer à la formula electric belgium ?

postulez ici