vous souhaitez en apprendre davantage sur les notions de no-code et de low-code ?

téléchargez le slidedeck !

Low-code et no-code : vous devez déjà en avoir entendu parler. S'agit-il simplement d'un autre mot à la mode dans le monde de l'informatique ou d'un outil pratique ? 

Nous ne pouvons pas nier que nos vies deviennent de plus en plus numériques. Le monde de l'entreprise doit suivre ce mouvement. Grâce aux outils et aux applications, les employés peuvent accomplir leurs tâches quotidiennes plus rapidement et plus efficacement. Mais avec la pression exercée pour fournir ces applications, le département informatique est rapidement débordé et se retrouve avec un backlog énorme.

Alors comment résoudre ce problème en tant qu'entreprise ? Bien sûr, vous pouvez engager des employés supplémentaires pour votre département informatique, mais ils ne viendront pas travailler avec enthousiasme pendant longtemps si leur charge de travail continue à augmenter. Il faut chercher une solution à long terme. Et cette solution peut être fournie par des plateformes low-code ou no-code. Bye-bye le backlog ingérable, hello les citizen developers ! 

citizen developers et business users.

Un citizen developer est un business user ayant peu ou pas d'expérience des langages de programmation, qui crée des applications à l'aide d'une technologie approuvée par le département informatique. 

Les citizen developers peuvent être extrêmement précieux pour votre entreprise. Ils ont tendance à être plus proches de l'entreprise que les départements informatiques traditionnels, et ils sont souvent plus à l'écoute des besoins de l'entreprise et des clients.

En encourageant les citizen developers dans votre entreprise, vous aidez le département informatique à résorber son backlog (ou du moins à l'empêcher de s'accroître) et vous vous assurez que les employés de votre entreprise ne sont pas frustrés car les outils avec lesquels ils doivent travailler sont dépassés. Tout le monde y gagne !

low-code.

En ces temps d'évolution numérique rapide, la pression exercée sur les départements informatiques pour créer des applications plus nombreuses et plus performantes ne cesse de croître. Souvent, les départements informatiques ne peuvent pas suivre la demande croissante et le retard s'accumule. Si le backlog devient trop important, les entreprises courent le risque de shadow IT : les employés développent leurs propres logiciels, applications et services sans l'approbation du département informatique. La plupart des entreprises veulent éviter cette situation, car elle comporte beaucoup de risques.

C'est là que le low-code entre en jeu. Le low-code est un outil permettant aux personnes ayant peu de compétences en développement de créer leurs propres applications. Les plateformes de low-code fonctionnent généralement avec une fonctionnalité de drag & drop, en utilisant une interface de type "what you see is what you get". L'utilisateur fait glisser des fragments de code existant dans un flux de travail pour créer une application, sans avoir à coder. Ces fragments de code préprogrammés peuvent prendre plusieurs formes. Pensez aux différents types d'en-têtes sur une page web, aux fonctionnalités spécifiques d'une application …

Il existe un grand nombre de Low-Code Application Development Platforms (LCAP) sur le marché. Chacun possède ses propres applications, intégrations, options de configuration, évolutivité et modèles de paiement et de licence. Voici quelques exemples de ces LCAPs : Mendix, Outsystems et Microsoft Power Platform.

qui peut utiliser le low-code?

Par exemple, les équipes des services financiers, RH ou marketing de votre entreprise peuvent utiliser le low-code pour créer leurs propres applications, réduisant ainsi le besoin de faire appel au département informatique.

Les développeurs expérimentés peuvent utiliser le low-code pour développer des applications plus intelligentes et plus rapides. Ils ne sont pas ralentis par l'écriture de code ou par un travail répétitif, mais peuvent se concentrer sur la partie qui rend l'application vraiment unique. Le LCAP fait le travail de fond.

les avantages.

Quels sont les avantages du low-code ?

  • Rapidité : grâce au low-code, vous pouvez créer plusieurs applications en quelques jours, voire en quelques heures.
     
  • Simplicité : au moment où vous livrez l'application aux stakeholders, ceux-ci vous font savoir qu'ils veulent encore apporter quelques modifications... L'avantage du low-code est que vous pouvez adapter votre application en un rien de temps.
     
  • Faible risque, ROI élevé : des processus de sécurité robustes, l'intégration des données et le soutien sont intégrés dans le LCAP. Cela signifie moins de risques, plus de temps pour se concentrer sur votre activité et un meilleur retour sur investissement.
     
  • Vous n'avez besoin que d'un seul clic pour déployer votre application low-code. Donc, pas de stress à l'approche d'un lancement.
     
  • Contrôle : dans la plupart des LCAPs, vous pouvez collaborer en équipe. Ainsi, le développeur peut toujours demander de l'aide à ses collègues en cas de besoin, le département informatique garde le contrôle et vous évitez le shadow IT.

les désavantages.

Pourtant, le low-code présente aussi des inconvénients. Si vous avez peu de connaissances en matière de développement, la plupart des LCAPs ont encore une courbe d'apprentissage abrupte. En outre, tous les outils low-code ne garantissent pas l'évolutivité, la qualité et les hautes performances. Vous devez donc rechercher le LCAP qui vous convient le mieux, à vous et à votre entreprise.

team of men and women working on their computers in the office

no-code.

Le no-code utilise également des solutions telles que l'environnement "drag & drop, what you see is what you get". La différence avec le low-code est que les plateformes no-code peuvent également être utilisées par des personnes sans aucune expérience des langages de programmation.

C’est-à-dire : les entreprises peuvent utiliser le no-code pour donner à leurs équipes les outils nécessaires pour concevoir les applications dont elles ont besoin sans aucune formation en développement.

Les outils no-code typiques sont les plateformes de blogs populaires qui offrent des pages pré-construites, de sorte que vous pouvez avoir votre site web en un rien de temps.

les avantages.

  1. Vitesse : La vitesse est également le plus grand avantage du no-code. Si vous avez besoin d’une application avec des fonctionnalités spécifiques, les plateformes no-code peuvent vous rendre rapidement opérationnel sans avoir à attendre votre département informatique traditionnel.
     
  2. Aucune formation requise : si une connaissance de base des langages de programmation est nécessaire pour le low-code, aucune connaissance en programmation n'est requise pour le no-code. Tout le monde peut travailler avec une plateforme no-code !

les désavantages.

Le danger du no-code est le shadow IT. Vos employés développent des applications sans aucune guidance ni contrôle. Les plus grands risques associés à cette situation sont :

  • problèmes de sécurité
  • le non-respect de règles prédéterminées
  • problèmes d'intégration
  • les applications qui utilisent plus de ressources que nécessaire

Lorsque vous utilisez des plateformes no-code, il peut toujours être utile de faire vérifier votre application par une personne expérimentée en programmation. Les plateformes no-code ne devraient également être utilisées que pour développer les applications les plus simples. Si l'application est complexe, il est préférable d'utiliser le low-code.

woman sitting with tablet looking to a colleague on her left side

le no-code/low-code vs. le code traditionnel. 

Les plateformes no-code et low-code peuvent-elles remplacer complètement le processus de développement traditionnel ? Ou existe-t-il des scénarios dans lesquels nous devrions encore utiliser des plateformes de codage traditionnelles ?

no-code/low-code.

Les plateformes no-code ou low-code constituent sans aucun doute une grande valeur ajoutée dans certaines situations, mais il est parfois préférable de s'en tenir au code traditionnel. Quand pouvez-vous utiliser le no-code ou le low-code ?

  • Lorsque vous prévoyez que de nombreux changements et mises à jour seront nécessaires à votre application : les plateformes no-code/low-code vous permettent d'apporter des changements rapidement. Le code traditionnel utilise souvent des outils et des fonctionnalités plus lourds, ce qui rend la modification d'une application plus longue.
     
  • Si vous avez besoin de votre application rapidement : comme mentionné ci-dessus, la rapidité est l'un des plus grands avantages du no-code/low-code. Si vous construisez une application en utilisant le code traditionnel, vous devez vous attendre à un délai de livraison de plusieurs mois.
     
  • S'il s'agit d'une application unique dont un seul département a besoin. Dans ce cas, il est préférable d'opter pour des plateformes no-code ou low-code, car le code traditionnel prend plus de temps et coûte plus cher. La plupart des entreprises ne peuvent pas consacrer ces ressources à un petit projet qui ne fera progresser qu'une seule équipe.

le code traditionnel.

Les plateformes no-code ou low-code présentent tellement d'avantages, pourquoi ne pas abandonner complètement le code traditionnel ? Alors tout le monde sera un citizen developer ! Bien sûr, ce n'est pas si simple. Il existe encore de nombreuses situations dans lesquelles nous ne pouvons pas utiliser le no-code ou le low-code.

  • Problèmes non structurés : parfois, votre problème n'est pas simple et la solution ne l'est pas non plus. Si vous voulez construire une application sans structure prédéfinie, vous devez utiliser du code traditionnel. Les plateformes no-code ou low-code fonctionnent mieux pour les solutions ayant une structure claire et simple. 
     
  • Applications spécialisées : si vous construisez une application spécialisée qui nécessite beaucoup d'interactivité, il est préférable d'utiliser du code traditionnel. Les plateformes de codage traditionnelles offrent souvent plus de flexibilité, de liberté et de fonctionnalité que les plateformes no-code ou low-code.

Nous pouvons conclure que le no-code et le low-code ne remplaceront jamais complètement le code traditionnel. Ils présentent de nombreux avantages et peuvent apporter une réponse à la demande énorme d'applications spécifiques dans les entreprises, mais il existe aussi des scénarios dans lesquels le code traditionnel offre une meilleure solution.

à propos de l'auteur
Kris Van der Stappen

kris van der stappen

sales director it

C'est ma passion de travailler avec les organisations pour voir comment la technologie peut les aider dans leur transformation digitale et ceci dans le but de maximiser leur potentiel commercial.