vous voulez en savoir plus sur notre partenariat avec mendix ?

téléchargez le slidedeck!

Le citizen development via des plateformes no-code et low-code prend une position claire à côté du développement traditionnel (avec des lignes de code) des applications. Il y a quelque chose à dire sur chaque méthode de développement

Le citizen development, et les citizen developers qui l'accompagnent et qui construisent leurs propres solutions avec peu ou pas d'expérience en matière de codage, est en plein essor depuis plusieurs années. Mais le concept lui-même n'est pas nouveau. Qu'il s'agisse d'une base de données Excel ou Access intelligente, d'un mod de Minecraft que vous avez créé il y a des années, ou même de la décoration "smart" de votre maison, les dernières générations sont de plus en plus “digital savvy” et connaissent le pouvoir et les possibilités de la technologie.

Les entreprises ne sont pas en reste et ont souvent déjà pris des mesures avancées dans le domaine de la numérisation. 

Il est donc logique que les citizen developers s’implantent dans le monde des entreprises :

  • Aujourd’hui, de nombreuses personnes “digital savvy” travaillent dans un environnement où l'innovation est encouragée. La numérisation, mais aussi l'automatisation, font partie du cours normal des choses.
     
  • Si ces personnes rencontrent un problème dans leur travail, elles ont souvent déjà une solution en tête. Elles connaissent les processus de leur travail sur le bout des doigts et savent ce qui est technologiquement possible. Une combinaison idéale.
     
  • Leur intérêt et leur affinité pour la technologie garantissent qu'ils commenceront bientôt à y travailler eux-mêmes. Surtout lorsque le département informatique interne est trop occupé pour le faire. Parce que l'écriture de code les dépasse, ils développent leurs applications en utilisant des plateformes no-code et low-code.
A woman working from home on her laptop.

les qualités d’un bon citizen developer.

Si vous lisez tout cela, vous penserez peut-être que presque tout le monde peut devenir un citizen developer. Mais rien n’est moins vrai. Les bons citizen developers présentent généralement les caractéristiques suivantes.

avide d’apprendre.

Les citizen developers sont autodidactes. Grâce à l'auto-apprentissage, ils acquièrent de nouvelles compétences, se familiarisent avec le code et les principes qui le sous-tendent et se tiennent au courant de l'évolution rapide des technologies de low-code.

gérer le feedback.

Les bons citizen developers travaillent en collaboration avec l'entreprise et le département informatique. Ils connaissent leur travail et leur département comme personne d'autre, et ont donc une excellente idée de la manière dont la solution doit fonctionner. Néanmoins, ils écoutent l'opinion de leurs collègues et considèrent le feedback du département informatique comme une opportunité d'apprentissage.

la résolution de problèmes.

Les citizen developers sont des penseurs critiques. Ils apprennent en observant et en enquêtant. Trouver la bonne solution est un processus d'essais et d'erreurs. Les vrais problem solvers relèvent ce défi.

Vous pouvez les visualiser maintenant, n'est-ce pas ? Les collègues qui ont un outil pour tout et qui veulent vous enthousiasmer. Les collègues qui se demandent à voix haute si leur méthode de travail est efficace. Les collègues qui proposent des idées vraiment créatives lors des séances de brainstorming. 

Ils sont les candidats parfaits pour devenir des citizen developers. 

Ils sont comme une paire d'yeux supplémentaire pour repérer les opportunités de numérisation qui passeraient autrement inaperçues. Les citizen developers veillent à ce que la transformation numérique imprègne chaque couche de votre organisation. Voilà la clé du succès.

les citizen developers en pratique.

Si vous ajoutez des personnes digital minded à des entreprises numériques, vous obtenez le terrain idéal pour le citizen developer. Vu que les citizen developers peuvent élaborer des solutions à fort impact sans avoir à écrire de code, il semble que presque tout le monde soit un citizen developer. Mais est-ce aussi simple de démocratiser l'accès aux technologies et aux plates-formes no-code ou low-code, puis de laisser les citizen developers faire leur travail ?

Dans la pratique, il y a beaucoup plus que cela. Il faut mettre en place un modèle de gouvernance. Si vous ne le faites pas, vous ouvrez la porte à une prolifération d'applications et de problèmes de sécurité.

Qu'il s'agisse d'un partenariat défini avec le département informatique, de la fourniture d'outils et de formations adaptés, ou encore d'une culture d'entreprise où la confiance est primordiale : il y a beaucoup de choses à penser avant de pouvoir employer avec succès des citizen developers dans votre entreprise.

à propos de l'auteur
Kris Van der Stappen

kris van der stappen

sales director it

C'est ma passion de travailler avec les organisations pour voir comment la technologie peut les aider dans leur transformation digitale et ceci dans le but de maximiser leur potentiel commercial.