Le recrutement : un métier où il faut être extraverti, proactif et surtout flexible. Ce n'est pas pour tout le monde. Mais trouver le perfect match entre une entreprise et un candidat, c'est toujours un moment euphorique !

Jonas, recruitment consultant, travaille pour AUSY depuis environ 1 an. Comment s'est-il retrouvé chez nous, qu'a-t-il appris pendant cette période et pourquoi se sent-il si bien ici ? Il est heureux de vous le raconter !

Pourquoi avez-vous choisi AUSY ?

"J'avais déjà de l’expérience en tant que recruteur dans le secteur de l'intérim", explique Jonas. "Mais j'ai senti que la consultance était plus pour moi. J'ai donc commencé à chercher un nouvel emploi. À un moment donné, j'ai été en contact à la fois avec AUSY et avec d’autres éventuels employeurs, et j'ai dû prendre une décision... J'ai choisi AUSY en raison de leur touche personnelle et de toutes les formations que l’entreprise offre."

"Bien sûr, chaque entreprise prétend disposer d'un large éventail de formations et s'occuper de ses employés de manière personnalisée", Jonas continue. "Mais avec AUSY, dès ma première conversation, j'ai eu le sentiment qu'ils se soucient vraiment de leur personnel. Et après 1 an, je peux dire avec certitude que c’est vrai !"

"Même dans cette période folle où je travaille beaucoup à domicile, je peux toujours me tourner vers mes collègues si j'ai des questions. Se former à distance à un nouveau métier ne va certainement pas de soi, et pourtant j'ai le sentiment d'avoir très bien trouvé ma place dans l'équipe."

À quoi ressemble une journée-type dans votre emploi ?

"Une journée-type ? Je n'en ai pas", dit Jonas en riant. "Chaque jour est différent, donc en tant que recruteur, il faut être flexible. Mais je fais tout de même toujours de mon mieux pour mettre un peu de structure dans ma journée."

"Le matin, l’équipe commence par un stand-up : nous discutons du déroulement de la journée précédente, des priorités, des offres d’emploi et des tâches les plus importantes pour les heures à venir. Après ce stand-up, je traite d'abord les dossiers des candidats qui me sont parvenus. Une fois que c'est fait, je recherche proactivement des candidats et j'essaie de trouver du temps pour terminer mon administration."

"C'est la situation idéale", poursuit Jonas, "car dans la réalité, je dois adapter mon agenda plusieurs fois par jour. Parfois, il y a juste tellement de demandes qui arrivent qu’elles m’occupent toute la journée."

"Au sein de l'équipe, nous travaillons en couple. J'ai donc un collègue fixe et nous nous soutenons toujours l'un l'autre. C'est pratique parce que j'ai quelqu'un à consulter, mais aussi parce que nous pouvons travailler en alternance."

"Une semaine, je m'occupe des freelancers. Ce sont les semaines les plus chargées pour moi et je dois souvent être capable de jongler de l’un à l’autre très rapidement. L'autre semaine, je travaille pour les employées, puis je suis surtout occupé à rechercher des candidats de manière proactive, à faire des propositions salariales et à mener des entretiens."

Jonas Degroote

De quel trait de caractère un recruteur a-t-il absolument besoin ?

Jonas : "Il faut être extraverti. La bonne nouvelle est que vous pouvez l'apprendre ! Quand j'ai quitté l'école, j'étais très introverti. Mais en acquérant de l'expérience, je suis sorti de ma coquille. Maintenant je sais : la personne à l'autre bout du fil n'est qu'un être humain aussi. Et si quelqu'un est ennuyeux ou même impoli, je sais prendre la distance nécessaire."

"Il faut aussi avoir des compétences analytiques", poursuit Jonas. "Il faut être capable d'étudier les CV et de décider quel candidat pourrait convenir et lesquels ne conviennent pas."

"Et finalement, il faut une bonne dose d'intuition. Parfois, vous avez un candidat dont le CV est parfait, mais votre instinct vous dit qu'il ne convient pas à l'entreprise. Alors vous devez également avoir le courage de prendre la bonne décision. Mais croyez-moi : s’il y a ensuite un starter qui vous fait savoir que vous l'avez aidé à trouver l'emploi de ses rêves, ces décisions difficiles en valent la peine ! ;-)"

Quels conseils avez-vous pour les recruteurs qui débutent ?

"Le recrutement est un poste qui vous permettra d'évoluer dans votre carrière", déclare Jonas. "Vous avez l'occasion d'élargir votre réseau et de nouer des contacts pour l'avenir, alors saisissez-la à deux mains."

"En outre, vous apprenez énormément sur le secteur dans lequel vous opérez. Je suis actuellement actif dans le secteur de l'informatique. En discutant avec mes candidats, mon chef d'équipe, mon account manager ... j'apprends à connaître ce secteur de fond en comble."

"Bien sûr, il faut aussi montrer son intérêt et être d’un naturel curieux. Il ne se passe pas un jour sans que je ne prenne le temps de regarder ce programme spécifique ou de chercher sur Google ce terme que je ne connais pas encore. Si je veux évoluer vers un poste de chef d'équipe ou d’account manager dans quelques années, ses connaissances seront un bonus !”

"Et pour conclure, peut-être le meilleur conseil que l'on puisse vous donner : postulez chez #teamAUSY ! Vous ne le regretterez pas... ;-)"